| |

Mondafrique: La société Wagner, une pieuvre russe en Afrique

Wagner racket in CAR

Mondafrique – 9 mars 2021 – Article original

Le groupe de mercenaires Wagner continue de s’étendre en Afrique pour appuyer la politique étrangère russe.

La société militaire privée (SMP) Groupe Wagner continue de se développer en Afrique, en soutien de la nouvelle politique étrangère russe. Le Kremlin tenterait de s’assurer « contractuellement » de la possibilité d’établir des bases militaires dans six pays d’Afrique. Il s’agit de l’Érythrée, le Mozambique, l’Égypte, Madagascar, la RCA et le Soudan. Il ne s’agirait pas seulement de déployer ses armées conventionnelles dans ces pays, mais également de garantir un accès aux SMP russes à l’Afrique et à ses ressources. Ainsi, les mercenaires soutiendraient la politique de puissance russe.

Le groupe Wagner peut en effet être considéré comme un outil géopolitique permettant à la Russie de se projeter en sortant du cadre de la diplomatie classique. selon cette nouvelle conception de la politique étrangère, la Russie s’immisce clandestinement dans une multitude de domaines : services militaires, ventes d’armes et de technologie ou extraction de ressources naturelles notamment. C’est donc une stratégie de guerre totale dont fait usage la Russie, c’est à dire de faire avancer ces intérêts dans tous les domaines, par tous les biais, dans une logique de confrontation.

Bien que le phénomène de mercenaires ne soit pas nouveau en politique internationale, l’utilisation massive qu’en fait la Russie est inédite. Le groupe permet à la Russie d’ignorer les règles du droit international de manière répétée, tout en étant en mesure de nier son implication. Un exemple frappant est la présence Russe en Lybie. Une date limite avait été donnée, à partir de laquelle les mercenaires étrangers ne pourraient plus rester dans le pays. Cette date était inscrite dans un accord de cessez-le-feu d’octobre 2020 et avait ainsi acquis un caractère normatif en droit international. Toutefois, il n’y a pas eu de conséquences réelles sur le terrain en ce qui concerne les mercenaires russes. Ces derniers semblent vouloir rester malgré le cessez-le-feu et il semble que la Russie n’ait pas à en porter les conséquences.

La politique étrangère russe en sort renforcée, malgré l’image négative que la Russie a acquis dans beaucoup de pays.

Similar Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.